Les vitamines et l’alimentation

Les vitamines et l’alimentation

Lors de me consultations, j’aborde souvent des questions diverses relatives aux vitamines. Dois-je en donner à mon enfant ? C’est une question très vaste! Ce qu’il faut savoir est que si votre enfant mange de manière équilibrée et variée, il ne devrait pas être en déficience de vitamines et de minéraux.

Les sources de vitamines

Le lait maternel et les laits infantiles correspondent aux besoins du bébé. La vitamine K et la vitamine D sont les seules que l’on donne systématiquement car elles sont insuffisantes dans les apports laitiers. Si votre bébé est en bonne santé générale, il n’est pas recommandé de lui donner de votre plein gré des vitamines en plus, ceci peut s’avérer inutile car l’organisme élimine le surplus. Certaines vitamines sont même toxiques à dose trop importante. 

Souvent on trouve dans les commerces des boissons ou autres aliments qui contiennent des vitamines et minéraux ajoutés. Par exemple : Céréales avec ajout de vitamines (C, B, fer…) ou certaines boissons (jus de fruits, eaux aromatisées…). Ces aliments n’ont aucune valeur ajoutée étant donné que vous trouvez les vitamines et minéraux naturellement dans une alimentation variée. 

Il ne faut oublier la teneur vitaminique d’autres aliments tels que les aliments secs par exemple (blé, fruits secs, noix…). Ceux-ci peuvent être conservés plus longtemps, leur perte vitaminique au cours du temps est probablement moins rapide que pour les aliments frais

En résumé, la teneur vitaminique de chaque aliment est très variable. Malgré les tabelles dont nous disposons pour la calculer, il est difficile de savoir précisément la valeur exacte au vu de l’influence des multiples facteurs. 

Faut-il renforcer l’apport en vitamine chez nos enfants ?

Parfois les parents donnent des vitamines pendant l’hiver afin de renforcer le système immunitaire et pour prévenir les maladies. Il n’y a pas de preuve scientifique sur l’efficacité de cette pratique, mais c’est un sujet délicat sur lequel nous pourrions débattre.

J’entends souvent dire des parents que leur enfant n’est pas tombé malade grâce aux vitamines prises durant l’hiver. Il est difficile de savoir si cela est dû spécifiquement aux vitamines. A nouveau, l’importance de manger varié et équilibré toute l’année est plus que primordial. 

Des contrôles réguliers chez le pédiatre permettront d’assurer que votre enfant suit sa courbe de croissance. En cas de doute sur un manque de vitamines, une prise de sang pourrait être faite par le pédiatre pour déterminer s’il y a un déficit quelconque. Dans ces cas, une substitution par des vitamines peut être envisagée, mais devrait toujours être discutée avec votre pédiatre.

Combien de temps les aliments gardent-ils leurs vitamines ?

La teneur en vitamines des aliments dépend de plusieurs facteurs :

  • La qualité du sol est primordiale pour l’apport vitaminique des aliments. Elle est dépendante de l’âge du sol, de la technique de plantation et de nombreux autres facteurs. 
  • La saison correspondante à chaque aliment: consommez des fruits et légumes de saison. Les tomates cultivées en serre en hiver n’ont probablement pas la même richesse vitaminique que celles cueillies en été.
  • Le temps de conservation : pour les aliments frais (fruits, légumes, …), il préférable de ne pas les stocker trop longtemps dans le frigo et de les consommer rapidement après les avoir coupés ou épluchés.
  • La congélation : il peut être intéressant de consommer les fruits et le légumes achetés congelés, car la congélation se fait immédiatement après la cueillette ce qui permet de conserver les vitamines.

Dernière mise à jour le