Le sommeil

Le sommeil des enfants est une préoccupation classique des parents. Quand fera-t-il ses nuits ? Ne dort-il pas top peu ? Dort-il trop longtemps ? Il ne fait plus de siestes, est-ce normal ? Toutes ses questions se sont probablement posées si vous êtes une maman ou un papa. Et c’est normal puisqu’elles accompagnent les différents stades de l’évolution du sommeil de votre enfant.

Bébé qui dort

La préoccupation des parents pour le sommeil de leur bébé est justifiée. Si les bébés ont tendance à beaucoup dormir, c’est que le sommeil joue un rôle clé dans leur développement. Contrairement à l’apparente sérénité, énormément de choses se déroulent durant le sommeil de votre enfant (production d’hormones de croissance, fixation des apprentissages dans la mémoire, récupération des journées souvent physiquement éprouvantes, …).





De la naissance à 1 mois

Dès la naissance, un bébé a besoin d'énormément de sommeil. A tel point qu'on a parfois l'impression qu'il dort en continue, qu'il s'agisse du jour ou de la nuit. Et c'est plus qu'une impression puisqu'à cette age, votre bébé ne fait pas vraiment la différence entre le jour et la nuit. Il faudra attendre ses 2 mois pour cela.

Le sommeil de votre bébé à la naissance

Dès la naissance, un bébé a besoin de beaucoup de sommeil. Respectez son rythme et assurez-vous qu’il puisse avoir son espace dès les premiers instants (un berceau est idéal).

2 mois

Le rituel du coucher

Rassuré votre enfant et emmenez-le vers l’autonomie en instaurant un rituel du coucher. Vous pouvez par exemple lui faire prendre un bain, le mettre en pyjama et lui lire une histoire.

L’apprentissage des cycles jour/nuit à 2 mois

L’horloge biologique de votre enfant n’est pas encore tout à fait réglée. Pour faire des nuits complètes, il va falloir lui instaurer une routine.

6 mois

L’alternance siestes

Alternez entre siestes et nuits, afin de donner à votre enfant une moyenne de sommeil de 14 heures par 24 heures environ.

Tous âges

Les cauchemars

Les cauchemars ont une utilité : ils nous aident à « régler » certaines situations de peur. Mais comment rassurer votre enfant dans ces cas ?