Aliments bio, aliments ultra-transformés: KESAKO?

Aliments bio, aliments ultra-transformés: KESAKO?

L’appellation « agriculture biologique » est apparue vers 1950. Il s’agit d’un mode de culture agricole respectueux de l’environnement et des animaux. Il favorise les matières premières naturelles et bannit les additifs, engrais et autres pesticides. La fertilisation du sol et la protection contre les parasites sont assurés par des processus biologiques, à l’inverse de l’agriculture conventionnelle/intensive qui a davantage recours aux produits de synthèse (engrais, pesticides, hormones). 

L’agriculture intensive

Cette forme d’agriculture privilégie par définition le rendement plutôt que la qualité nutritionnelle. Elle cherche à maximiser la production par rapport aux moyens de production mis à disposition (terrain, main d’oeuvre etc.). Ainsi elle repose sur l’utilisation d’un minimum de main d’oeuvre humaine pour lui préférer les machines et de l’utilisation de pesticides, engrais, fertilisateurs etc.

En Europe, les normes sont très strictes et plus exigeantes que dans d’autres continents: certains traitements de sol utilisés en Chine ou aux Etats-Unis sont interdits en Europe. 

Un aliment de culture intensive ne va pas contenir autant de vitamines et minéraux qu’un produit biologique.

Les aliments transformés

Il existe plusieurs catégories de transformation des aliments.

Les aliments non transformés sont les fruits, légumes, viande, graines à l’état brut, juste après la récolte.

Les aliments peu transformés sont les aliments qui ont été coupés, lavés, broyés, séchés ou surgelés. On y compte les légumes, fruits surgelés, le riz, les pâtes sèches ou fraîches, les fruits séchés, les yaourts nature etc.

Les aliments transformés, sont fabriqués à partir d’aliments naturels auxquels on a ajouté des arômes, sel, sucre, huile, vinaigre afin de rehausser leur goût, d’améliorer leur conservation. Il s’agit par exemple des pains, fromages, fruits en bocaux, noix salées etc.

Les aliments ultra-transformés, sont ceux qui ont été drastiquement changés avec des additifs non-naturels, trouvés uniquement en industrie. Souvent ce aliments ont été modifiés chimiquement afin d’améliorer le goût ou la conservation. Il s’agit par exemple des pizzas congelées, des bâtonnets de poisson, des chips, des sodas, des crèmes glacées, des soupes instantanées, des repas pré-emballés etc. Les aliments ultra-transformés contiennent des sucres et matières grasses surajoutées et sont en grande partie responsables de l’augmentation de l’obésité dans le monde.

On reconnaît les aliments ultra-transformés par leurs emballages, destinés à rendre le produit attractif en étant souvent très colorés. Attention donc aux emballages qui sont fabriqués afin d’attirer les enfants (dessins d’animaux, couleurs vives, dessins d’enfants etc). Ceux-ci cachent très souvent des aliments ultra-transformés.

Un produit contenant des produits de synthèse, comme l’aliment ultra-transformé, n’est pas sans risque et peut avoir des répercutions pour la santé. En effet on a pu analyser certains de ces produits qui contiennent par exemple des perturbateurs endocriniens, des substances cancérigènes, etc.

Les produits (pomme de terre, carotte, radis etc) venant de la terre sont ceux pour lesquels il faut être le plus vigilant, car au-delà des produits chimiques utilisés, c’est la terre qui peut-être polluée. Ce produit absorbe directement ce qui est présent dans le sol et va donc puiser autant les bons que les mauvais nutriments.

Finalement…

On devrait plutôt appeler un produit bio un produit « normal, » et un produit qu’on trouve en supermarché, un aliment « modifié ».

Si on veut être totalement sûr de consommer un aliment sans pesticide ou autre, il est évident que d’avoir son propre jardin potager est LA solution.

Mais pas tout le monde en a les moyens! Alors essayons d’être au plus proche d’un aliment cultivé selon le respect de la nature et d’un processus le plus naturel possible.

Il y a tellement de facteurs sur chaque aliment qui mériterait d’être abordé qu’il est impossible de tout évoquer sans faire des généralités!

Sources

https://www.lenouvelliste.ch/articles/valais/canton/-il-vaut-mieux-manger-du-non-bio-local-que-du-bio-etranger–792711

https://www.lanutrition.fr/les-news/quest-ce-quun-aliment-ultra-transforme-

Dernière mise à jour le