Les courbes de croissance

Les courbes de croissance

Elles sont un outil indispensables pour les professionnels de la santé afin suivre la croissance de votre enfant. Elles existent pour le poids, la taille, le périmètre crânien et la corpulence. Elles diffèrent selon le sexe de l’enfant et peuvent s’adapter à l’enfant prématuré.

Comment sont faites les courbes de croissance ?

Elles sont basées sur la moyenne de poids, taille, périmètre crânien et corpulence (IMC: indice de masse corporelle) d’une population. Ainsi, les courbes de croissance françaises seront légèrement différentes des courbes de croissance américaines ou encore bien différentes des courbes de croissance africaines, car la croissance est déterminée selon le mode d’alimentation qui varie d’une population à une autre.

Pour uniformiser les courbes de croissance, l’OMS (Organisation Mondiale de la Santé) a créé des courbes de croissance basées sur les moyennes de six pays différents: le Brésil, les Etats-Unis d’Amérique, le Ghana, l’Inde, la Norvège et Oman.

Tous recevaient l’alimentation et les soins recommandés afin d’établir une norme de croissance que tout enfant devrait suivre. En incluant des enfants venant de nombreux pays qui recevaient l’alimentation et les soins recommandés, l’étude a abouti à des normes prescriptives pour une croissance normale, par opposition à des références simplement descriptives.

Comment interpréter les courbes de croissance ?

Pour chaque métrique (poids, taille, périmètre crânien, indice de masse corporelle), il y a plusieurs courbes. Chaque courbe correspond à un percentile: le 3ème percentile, le 5ème percentile, le 10ème percentile, le 25ème percentile le 50ème percentile, le 75ème percentile, le 90ème percentile, le 95ème percentile et le 97ème percentile. Le percentile 3 étant le plus petit et le percentile 97 le pus élevé.

Si votre enfant se situe au percentile 25 pour le poids, cela signifie que 25% des enfants auront un poids identique ou inférieur au sien et 75% (100-25) des enfants un poids supérieur. S’il se situe au percentile 95, cela signifie que seulement 5% des enfants auront un poids identique ou supérieur au sien et que 95% auront un poids inférieur au sien.

Tant que votre enfant se situe entre les percentiles 3 et 97, il n’y a aucune anormalité. Il est toutefois important de mettre en relation la taille et le poids. Si votre enfant se situe au percentile 25 pour la taille, il faudrait qu’il se situe environ au même percentile pour le poids afin d’avoir une croissance harmonieuse.

Pourquoi utiliser les courbes de croissance ?

Les courbes de croissance sont déjà utilisées durant la grossesse pour évaluer la prise de poids du fœtus. Ce sont des courbes différentes que celles du bébé, mais elles sont très importantes pour détecter une cassure de la prise de poids durant la grossesse. En effet, celle-ci indiquerait un environnement défavorable à la croissance du fœtus et pourrait amener les gynécologues/obstétriciens à décider de déclencher l’accouchement, même si celui-ci paraît prématuré.

A la naissance les courbes de croissance sont utilisées pour savoir si le bébé a suivi une croissance harmonieuse pour les trois paramètres (poids, taille et périmètre crânien) et afin de détecter un retard de croissance qui aurait eu lieu avant la naissance (retard de croissance intra-utérin). Ceci est important car si un tel retard de croissance est détecté à la naissance, il sera important d’avoir un suivi plus rapproché et de contrôler la prise alimentaire afin que le bébé puisse rattraper son retard.

Par la suite les courbes sont utilisées afin de suivre la croissance et de détecter par exemple une cassure de la courbe de croissance (croissance normale jusque là avec un soudain infléchissement de la courbe) qui pourrait appraître en cas de maladie. Elle permet également de détecter un surpoids, une petite taille etc.

La courbe de poids

La courbe de poids est importante à la naissance pour détecter les petits poids de naissance. Ceux-ci auront besoin de compléments alimentaires pour rattraper leur retard pondéral.

Elle permet aussi de détecter les nouveaux-né trop gros, dits macrosomes. Ceci est souvent dû à un diabète gestationnel et il sera important de suivre leurs glycémies (taux de sucre dans le sang) car ils sont à risque d’être en hypoglycémie (taux de sucre trop bas) les premiers jours.

Par la suite il est important de suivre le poids des nouveaux-nés et surtout de voir s’ils suivent leur courbe initiale (un nouvea-né au percentile 25, dit P25, suivra la courbe du P25). Elles permettent aussi d’évaluer les enfants en surpoids (par exemple une taille au P25, mais un poids au P90).

Courbe standard de l'OMS pour le poids d'une fille de la naissance à 6 mois.
Voici un exemple de la courbe pondérale des filles de 0 à 6 mois selon la courbe de l’OMS

La courbe staturale (de taille)

Elle permet de suivre la croissance au niveau de la taille de votre enfant. Une taille très grande est rarement un problème, sauf dans de rares cas où elle est vraiment excessive. Dans ces cas là il faudra rechercher les causes de gigantisme, comme les tumeurs sécrétant les hormones de croissance.

La courbe staturale est surtout importante pour détecter les petites tailles ou les cassures de la croissance. Dans le premier cas, on peut rechercher des causes endocrinologiques (liées aux hormones) ou génétiques (petite taille familiale, syndrome de Turner). Si elle est détectée assez tôt, il sera possible d’intervenir avec un traitement d’hormones de croissance pour cibler une taille adulte plus élevée.

Calcul de la taille adulte

Saviez-vous qu’il était possible de calculer approximativement la taille que fera votre enfant une fois adulte ? Vous pouvez calculer la taille cible familiale de votre enfant en utilisant notre calculateur.

:
:
 
*1 mètre 80 s’écrit 180



Comment fonctionne le calculateur ? Le calculateur applique une formule bien connue du monde pédiatrique : la formule de Tanner. Cette dernière additionne la taille de la mère et du père et y ajoute 13 pour un garçon ou soustrait ce même chiffre pour une fille. Le résultat est ensuite divisé par 2 pour obtenir la taille estimée de l'enfant à l'âge adulte. Il ne s'agit évidemment que d'une estimation à laquelle une marge d'erreur de + ou - 6 centimètres est habituellement appliquée.

La courbe du périmètre crânien

Même si cette courbe est souvent moins intéressante pour les parents, car moins visible sur l'enfant, il est primordial d'évaluer la croissance du périmètre crânien.

A la naissance, il permet de détecter les microcéphalies (taille du crâne très petite, en-dessous du percentile 3, P3). Celles-ci peuvent indiquer qu'il y a eu une infection maternelle avant la naissance, comme le cytomégalovirus, qui peut avoir de graves conséquences séquellaires pour l'enfant. Le virus du Zika fait également des microcéphalies.

A l'inverse, un périmètre crânien qui grossit soudainement peut être un indicateur de saignement intra-crânien, d'hydrocéphalie (une maladie ou le liquide qui entoure le cerveau est excessif et s'accumule) ou de masses dans le cerveau.

Courbe standard de l'OMS pour le périmètre crânien d'une fille de la naissance à ses 13 semaines.
Voici la courbe de l'OMS pour le périmètre crânien de la fille de 0 à 3 mois

Dernière mise à jour le