La roséole

La roséole

La roséole a plusieurs synonymes comme l’exanthème subit ou la sixième maladie. Il s’agit d’une infection virale, bénigne et qui touche typiquement les enfants de 3 mois à 2 ans. Il s’agit d’un virus de la famille de l’herpès: l’herpès humain de type 6 ou 7 (HHV6, HHV7).

Les symptômes de la roséole:

Votre enfant aura généralement une fièvre élevée, supérieure à 39°C durant 3 jours avec peu d’autres symptômes. Parfois il peut y avoir un léger mal de gorge ou un rhume associé, mais globalement votre enfant gardera un bon état général malgré la température. Au 3ème jour, la fièvre tombera pour laisser apparaître une éruption cutanée qui se manifeste par des tâches rosées sur l’ensemble du corps. Celles-ci ne grattent pas et ne sont pas douloureuses. Elles vont durer 1-3 jours et disparaîtront par la suite.

Photo d'un enfant présentant des signes de roséole
Photo d’un enfant présentant des signes de roséole.

Est-ce contagieux ?

La roséole se transmet par gouttelettes de salive ou par les sécrétions des voies aériennes (gouttelettes produites par la toux). La période d’incubation est de 5 à 15 jours.

En général, la période de contagion se situe avant les symptômes, donc lorsque l’éruption apparaît votre enfant n’est plus contagieux. S’il n’a plus de fièvre et s’il se sent bien, il n’y a pas de raison de l’exclure de la garderie/crèche/école.

Que faire en cas de roséole ?

Il n’y a pas de traitement ni de vaccin pour la roséole. C’est une maladie bénigne qui se résout spontanément. Le principal risque est lié à la fièvre qui peut être très élevée les premiers jours avec un risque de convulsions fébriles.

L’un des gestes sera alors de contrôler la fièvre à l’aide de paracétamol ou de l’ibuprofène. Attention à ne pas donner de l’ibuprofène à un enfant de moins de 6 mois et de ne jamais administrer de l’aspirine. Pensez également à déshabiller votre enfant pour éviter l’augmentation trop rapide de la fièvre. Évitez les bains à l’eau froide ou tiède, ainsi que les ventilateurs qui risquent d’augmenter l’inconfort de votre enfant.

Quand faut-il consulter ?

  • En cas de forte fièvre non contrôlée malgré les mesures citées ci-dessus
  • En cas de convulsion fébrile
  • Si la fièvre se prolonge au-delà de 5 jours
  • Si votre enfant est en mauvais état général

Dernière mise à jour le