Les otites

Les otites

L’otite est une des maladies infantiles les plus répandues, responsable d’un très grand nombre de consultations médicales. Il s’agit d’une atteinte du système ORL (oto-rhino-laryngologique). Il faut savoir que le terme d’otite est très général car il existe différentes formes d’otites comme l’otite interne, moyenne ou externe avec des formes aiguës, récidivantes ou chroniques. Chacune nécessite une prise en charge différente.

L’otite moyenne aiguë

Voici la forme la plus commune d’otite chez l’enfant. Il s’agit d’une infection de l’oreille moyenne. L’oreille moyenne est un espace d’air situé derrière le tympan et juste avant la délicate oreille interne. Cet espace comprend les osselets, trois minuscules os (marteau, enclume et étrier) qui transmettent les vibrations sonores à l’oreille interne.

L’otite moyenne aiguë (abrégée OMA), est causée par des virus ou des bactéries provenant de la sphère respiratoire haute. Elle est donc souvent associée à une rhinopharyngite. L’encombrement et l’infection au niveau nasal va causer une congestion et gonflement localement et par extension de la trompe d’Eustache.

Il s’agit d’une paire de « tuyaux » étroits qui s’étendent de chaque oreille moyenne vers l’arrière de la gorge, derrière les voies nasales. Elles permettent de réguler la pression des oreilles et de drainer les sécrétions de l’oreille moyenne. Lorsqu’elles se bouchent, le liquide est bloqué dans l’oreille moyenne et peut alors se surinfection causant une otite aiguë. L’otite moyenne aiguë peut être unilatérale ou bilatérale.

Schémas de l'oreille
Anatomie de l’oreille externe, moyenne et externe

Quels sont les symptômes de l’otite moyenne aigue?

Les symptômes de l’otite moyenne aigue peuvent être importants (douleur importante) ou très frustres (simple fièvre ou refus du biberon).

  • Douleurs de l’oreille atteinte: Souvent ce symptôme est difficile à évaluer chez les bébés. Parfois ils ont tendance à se toucher les oreilles ou simplement pleurer plus que d’habitude
  • Hypoacousie: Perte de l’audition de l’oreille atteinte. Celle-ci est transitoire et due à l’accumulation de liquide dans l’oreille
  • Fièvre: Celle-ci peut être absente ou au contraire être le seul sympôme de l’otite
  • Refus du biberon
  • Pleurs, irritabilité, troubles du sommeil
  • Diarrhées et vomissements: Chez les enfants, les symptômes de l’otite peuvent être très aspécifiques et toute consultation médicale devrait comporter une inspection des oreilles

Pour voir les signes cliniques de l’otite moyenne aiguë, le médecin regarde dans l’oreille à l’aide d’un otoscope. Il est impossible de voir des signes d’otite à l’œil nu. Il verra un tympan rouge avec une disparition du reflet lumineux qu’on y voit habituellement. Parfois il peut être bombé lorsqu’il y a une accumulation de pus.

Quels sont les risques de complication?

Les otites moyennes aiguës sont souvent auto-résolutives, ce qui veut dire qu’elles peuvent guérir sans traitement. Une minorité de cas sont dues à des infections bactériennes qui sont rarement susceptibles aux complications.

La perforation tympanique

La complication la plus fréquente est la perforation tympanique. Le liquide derrière l’oreille s’accumule à un tel point, que le tympan devient bombé jusqu’à ce qu’il se perfore. Souvent il y a une douleur importante qui est soulagée par la rupture du tympan. On observe alors l’écoulement d’un liquide jaunâtre, purulent.

La mastoïdite

Il s’agit d’une propagation de l’infection dans l’os situé derrière l’oreille: la mastoïde. La mastoïdite se démarque par une rougeur derrière l’oreille et un décollement du pavillon de l’oreille. Si vous voyez ces signes chez votre enfant, consultez immédiatement un médecin.

Enfant présentant un signe de masoidite
Image d’un bébé de 18 mois avec une rougeur et gonflement derrière l’oreille, typiques d’une masoïdite.

La paralysie faciale

Elle peut survenir aussi bien lors d’une otite simple ou au décours d’une mastoïdite. Il s’agit d’une paralysie de l’hémiface. Vous la remarquerez surtout lors des pleurs ou des sourires, car une partie de la bouche ne bougera pas. La fermeture oculaire pourra aussi être incomplète. L’évolution est souvent excellente avec une rémission avec la résolution de l’otite.

La méningite

Parfois, l’infection peut se propager et atteindre les méninges où circule le liquide cérébro-rachidien. Les méninges entourent le cerveau et le système nerveux. Une méningite se caractérise par une baisse de l’état général, des maux de tête, une fièvre importante et une irritabilité. Il s’agit d’une urgence médicale.

La labyrinthite

Cette complication est plutôt rare chez l’enfant. Il s’agit d’une inflammation de l’oreille interne qui est constituée de deux organes importants: la cochlée qui permet l’audition et le système vestibulaire, nécessaire à l’équilibre. Les symptômes sont donc une atteinte auditive et/ou une perte d’équilibre.

La perte de l’audition

Rarement on observe une destruction des osselets ou de l’oreille interne entraînant une perte de l’audition. Elle touche plutôt les enfants avec des otites à répétition et reste extrêmement rare.

Le traitement de l’otite moyenne aigue:

Souvent les otites guérissent sans aucun traitement donc on peut se permettre de les traiter uniquement à l’aide d’anti-inflammatoires (ibuprofène) associé à du paracétamol pour couvrir l’antalgie dans les premières 48h.

Si l’évolution est malgré tout défavorable, qu’il s’agit d’une otite bilatérale, qu’elle touche un enfant en bas âge (moins de 2 ans) ou qu’elle est purulente d’emblée, il faudra introduire un traitement par antibiotiques (amoxicilline habituellement). Dans certains cas, l’otite est réfractaire à l’amoxicilline et il faudra changer de classe d’antibiotiques.

Dans les cas de mastoïdites, le traitement se fera par antibiotiques par voie veineuse et souvent il sera nécessaires d’effectuer un traitement chirurgical (drainage, évidement de l’os mastoïdien)

Les otites moyennes aigues récidivantes

Certains enfants sont sujets aux otites récidivantes. Parmis ceux-ci, il s’agit surtout des enfants ayant une trisomie 21, les enfants avec une fente palatine, les enfants ayant des végétations adénoïdiennes ou simplement les enfants ayant une malformation tubaire (trompe d’Eustache très étroite à risque de se boucher).

Les autres facteurs de risque sont la qualité de l’air (tabagisme dans l’environnement, pollution), le mode de garde en crèche et toute vie précoce en collectivité dans un habitat urbain, les allergies, la prématurité ou les saisons automne/hiver.

Pour ces enfants avec des otites à répétition, les traitements d’antibiotiques sont souvent prolongés sur 10 jours (sinon plutôt 5 jours) et parfois on a recours à la pose de drains transtympaniques (aérateurs posés dans les tympans pour permettre l’écoulement du liquide qui ne s’accumule donc pas derrière le tympan).

Les otites séreuses (ou séromuqueuses)

C’est une forme d’otite moyenne chronique caractérisée par une accumulation de liquide non infecté derrière le tympan. Celui-ci est dû à une persistance de liquide après une otite moyenne aigue ou une obstruction de la trompe d’Eustache.

La trompe d’Eustache peut s’obstruer en cas de syndrome adénoïdien: un état dans lequel les enfants ont des végétations adénoïdiennes chroniquement enflées. Les végétations se situent dans la sphère nasale et les enfants ayant un syndrome adénoïdien ont presque constamment le nez bouché et des rhumes récurrents.

Quels sont les symptômes d’une otite séreuse ?

Les enfants ayant une otite séreuse entendent souvent moins bien à cause du liquide derrière les tympans. Ils entendent les sons comme s’ils avaient des bouchons dans les oreilles.

Souvent ceci peut mener à des retards d’acquisition du langage ou des difficultés scolaires. Contrairement à l’otite moyenne aigue, l’otite séreuse n’est pas douloureuse. En revanche, le liquide constamment présent derrière le tympan risque de se surinfecter.

Ces enfants ont donc un risque augmenté de faire des otites moyennes aigues.

Comment diagnostiquer un enfant ayant une otite séreuse?

Il faut suspecter une otite séreuse si vous avez l’impression que votre enfant entend mal. Vous le remarquerez s’il vous demande souvent de vous répéter, s’il monte le volume des histoires qu’il écoute ou de la télévision (ou s’il s’approche systématiquement du boîtier), ou si votre enfant a un retard de langage.

C’est votre médecin qui fera le diagnositc. En regardant le tympan à l’aide d’un otoscope il verra que celui-ci est mat, c’est à dire qu’il y a du liquide derrière. Il peut vous adresser en ORL (oto-rhino-laryngologie), où une tympanométrie (examen qui permet de détecter le liquide derrière le tympan) et un test d’ouïe.

Le traitement des otites séreuses

Le traitement n’est pas obligatoire. Certains enfants vivent très bien avec une otite séreuse qui se résout en général avec l’âge.

Si en revanche votre enfant a des troubles d’ouïe ou qu’il a des otites à répétition on fera une intervention chirurgicale qui vise à évacuer le liquide rétrotympanique (derrière le tympan): la myringotomie. Il s’agit d’une incision dans le tympan qui est suivie d’une pose de minuscules drains dans le tympan. Ceux-ci permettent d’évacuer constamment le liquide derrière le tympan. Ils restent en place environ 9 mois avant de tomber par eux-mêmes. Ils ne sont pas visibles à l’œil nu.

Parfois, la chirurgie peut s’accompagner d’une adénoïdectomie qui vise à enlever les végétations responsables de l’obstruction de la trompe d’Eustache.

Il y a certains ostéopathes qui offrent des manipulations de drainage manuel. De outils pour faire des exercices de drainage (souffler dans un ballon…) existent également. Ces méthodes n’ont pas fait leur preuve scientifiquement et ne seront en général pas prescrites pas votre médecin. Il n’y a toutefois pas de mal à les essayer avant de recourir à une chirurgie. Attention toutefois à ne pas tarder pour une intervention chirurgicale si votre enfant entend mal et qu’il y a un retard de langage ou des difficultés d’apprentissage. Ceux-ci sont parfois difficilement rattrapables par la suite.

Les myringites

Il s’agit d’une forme d’otite bénigne, causée par un virus, qui touche uniquement le tympan avec la formation de bulles sur celui-ci. On parle également de myringite bulleuse.

Généralement il n’y a pas de fièvre et les symptômes sont uniquement ceux de douleurs d’oreille. Le traitement est donc symptomatique par antalgiques (paracétamol et ibuprofène).

Les otites externes

Elles sont aussi appelées otite du baigneur. Ce sont les otites de l’été par excellence car elles apparaissent souvent après les baignades en piscine. Il s’agit en réalité d’une infection de la peau du conduit auditif externe qui se situe devant le tympan.

Schémas d'une otite externe

Les symptômes de l’otite externe

Les otites externes provoquent des douleurs qui peuvent être d’une intensité variable. Celles-ci sont généralement déclenchées lorsqu’on touche l’oreille ou par la traction sur le pavillon ou le lobe de l’oreille.

Comment diagnostiquer une otite externe ?

Votre médecin pourra voir en s’adaint d’un otoscope (rarement à l’oeil nu) des sécrétions blanchâtres dans le conduit auditif externe qui aura un aspect inflammatoire.

Le traitement des otites externes

Elles se traitent avec des gouttes antibiotiques appliquées localement. Parfois, en cas de douleur intense on peut recourir à des gouttes antalgiques qui ont une efficacité variable. Dans les cas extrêmes, le conduit est bouché par les sécrétions et l’ORL mettra alors une mèche imbibée d’antibiotiques.

Dernière mise à jour le