La convulsion fébrile

La convulsion fébrile

Bien qu’à conséquence bénigne, la convulsion fébrile est impressionnante et génère souvent la panique des observateurs (habituellement les parents). Elle est associée à tort à une crise d’épilepsie à laquelle elle ressemble cliniquement sans que l’on puisse la catégoriser en tant que telle.

Qu’est-ce que la convulsion fébrile?

Il s’agit de mouvements involontaires, saccadés avec une raideur du corps, une révulsion des yeux et une perte de connaissance, provoqués par une forte fièvre.

En général c’est la montée brusque de température qui générera la convulsion. L’épisode est habituellement de courte durée (1-5 minutes) mais peut rarement s’étendre à 15 minutes. A titre illustratif, il faut s’imaginer que votre enfant a un seuil de tolérance à la température qui lui est propre (39°C pour certains, 40°C pour d’autres) et qu’au-delà de ce seuil se produit une sorte de court circuit électrique dans le cerveau qui provoque la convulsion.

Qui est touché par la convulsion fébrile?

La convulsion fébrile touche environ 2-5% des enfants de 3 mois à 5 ans. Le risque sera plus élevé si votre enfant a moins de 18 mois ou s’il y a déjà eu des convulsions fébriles dans la famille. Il existe un risque de récidive après une première convulsion qui est estimé à 30%.

Comment réagir lorsque mon enfant présente une convulsion fébrile ?

La première chose à faire c’est de sécuriser l’environnement: le mettre en lieu sûr et éloigner tout objet potentiellement blessant.

Ensuite, couchez-le sur le côté afin d’éviter qu’il s’étouffe. Ne mettez rien dans sa bouche (médicament, objet, doigts…).

Administrez le plus rapidement possible un fébrifuge (ex: paracétamol) en suppositoire pour arrêter la fièvre.

Si la crise dure plus de 5 minutes, appelez une ambulance. N’essayez pas d’arrêter les convulsions en retenant votre enfant. Après une convulsion, appelez ou consultez votre médecin.

Comment prévenir une récidive?

Il est difficile de prévenir une récidive de convulsion, car souvent elle est causée par une brusque montée de température que vous ne pouvez pas anticiper.

Ne donnez pas de fébrifuges en prévention, en revanche donnez-les rapidement dès que votre enfant commence à faire de la fièvre à plus de 38°C.

Le saviez-vous ? La convulsion fébrile devient complexe lorsqu’elle se produit en dehors des âges typiques ou si elle est prolongée (30-40 minutes). Il faut alors absolument consulter rapidement votre médecin car les causes sont différentes et potentiellement graves.

Les questions que vous nous posez

Y-a-t-il un risque pour le cerveau?

Contrairement aux idées reçues, la convulsion fébrile n’endommage pas le cerveau.

Dernière mise à jour le