La balanite

La balanite

L’extrémité du gland de votre enfant et rouge et douloureux ? Il s’agit probablement d’une balanite, une inflammation du pénis. On parle de balanoposthite lorsque le prépuce est également atteint. Cette inflammation est en générale d’origine irritative chez les enfants et elle est tout à fait bénigne. Elle peut être infectieuse chez les adolescents (infections sexuellement transmissibles).

Les symptômes de la balanite

Lors de la balanite, le gland de votre enfant devient érythémateux (rouge), gonflé, et parfois il y a des sécrétions malodorantes. Le gland est soit douloureux, soit prurigineux (démangeaisons) avec une brûlure lors de la miction.

Typiquement il n’y a pas de fièvre associée. On peut confondre ces symptômes avec une infection urinaire, mais cette dernière ne s’accompagne pas d’une rougeur du gland. En cas de doute, il est indiqué d’effectuer un examen d’urine pour écarter l’infection urinaire.

Lorsqu’il y a des épisodes de balanites récidivantes, il y a un risque que le décalottage du prépuce devienne difficile voire impossible (phimosis). Il s’agit là de la principale complication de la balanite.

Qui est touché par la balanite?

Les enfants de tous âges sont potentiellement touchés. Ce sont surtout les enfants non circoncis qui sont à risque et ceux qui ont un phimosis (prépuce serré avec impossibilité de décalotter).

En effet, lorsqu’il est difficile de décalotter le gland, les sécrétions ont tendance à s’accumuler entre le prépuce et le gland et risquent de causer la balanite. L’hygiène régulière de cette zone est donc nécessaire afin d’éviter les balanites.

Parfois, les enfants peuvent être touchés par des balanites streptococciques. Celles-ci sont associées aux anites streptococciques, une infection de l’anus due au streptocoque béta-hémolytique du groupe A, le même qui est responsable des angines.

Les autres causes de balanites touchent plutôt les adultes ou les adolescents. Il s’agit des balanites fongiques à Candida Albicans (un champignon), touchant les personnes diabétiques, obèses ou suite à une prise d’antibiotiques, des balanites à germes anaérobes (Gardnarelle Vaginalis) ou des balanites à trichomonas vaginalis. Ces deux dernières sont surtout dues aux infections sexuellement transmissibles.

Quel est le traitement des balanites ?

Le traitement sera symptomatique. Pour calmer l’inflammation on préconise des bains à l’eau pure en ajoutant éventuellement des désinfectants. Souvent on préconise les bains de Dakin, une solution calmante et désinfectante.

Pour les causes infectieuses on utilisera une pommade antibiotique si la cause est bactérienne ou antifongique s’il s’agit d’un champignon.

Dernière mise à jour le