Détecter un enfant à haut potentiel (HP)

Détecter un enfant à haut potentiel (HP)

Etre parent d’un enfant à haut potentiel représente parfois une fierté pour certains parents. Cependant, les enfants concernés peuvent être victimes de difficultés d’adaptation, notamment dans leurs interactions sociales. Pouvoir identifier le caractère haut potentiel (HP) de son enfant permet de mieux le comprendre et de trouver des pistes lui permettant d’améliorer son quotidien.

Test d’identification préliminaire d’une suspicion HP

Il existe de nombreux tests permettant d’estimer une propension au haut potentiel. Nous avons décidé de mettre en avant une approche proposée par le site enfants précoces.

Dans tous les cas, le caractère “haut potentiel” d’un enfant est une chose complexe à identifier. Ce type de test ne constitue qu’une indication préliminaire.

Quelles sont les approches classiques de détection des enfants à haut potentiel ?

Aujourd’hui, les tests de dépistages du haut potentiel (HP) chez les enfants restent très classiques. Ils sont systématiquement basés sur une notion de quotient intellectuel (QI) et utilisent des tests standardisés pour évaluer ce QI.

Les tests les plus utilisés sont les tests de type WISC-IV. Il s’agit de tests administrés par des professionnels de la santé (habituellement des psychiatres) et qui ont pour but de tester différentes facettes de l’intellect. On y retrouve des notions de vocabulaire, de chiffres, de conceptualisation, de représentation dans l’espace et de tout un tas d’autres dimensions.

Qu’est-ce que le Haut Potentiel (HP) ?

Il faut savoir avant tout qu’un enfant à haut potentiel est un enfant qui a un cerveau qui fonctionne un peu différemment. Cela ne veut pas dire qu’il s’agit de quelque chose de mieux ou de moins bien. Votre enfant réagira “simplement” différemment à certaines situations.

Certaines sensibilités sont propres aux hyperactifs. On retrouve souvent les caractéristiques suivantes :

  • Un QI élevé (habituellement supérieur à 125-130)
  • Des sens particulièrement développés. Les 5 sens peuvent être touchés ou seulement certains de ces sens.
  • Une très forte sensibilité aux situations (aux injustices des autres par exemple)
  • Une très forte émotivité

Vous avez peut-être entendu parler du terme “zèbre” pour qualifier les hauts-potentiels. Il s’agit d’une dénomination mise en avant pas la psychologue Jeanne Siaud-Facchin, qui a par ailleurs écrit l’excellent livre Trop intelligent pour être heureux.

Où trouver des information ?

Il existe de nombreux sites et associations dédiés au sujet. En Suisse, l’Association Suisse pour les Enfants à Haut Potentiel (ASEHP) propose un accompagnement important.

En France, on trouve un équivalent dans l’Association Nationale Pour les Enfants Intellectuellement Précoces (ANPEIP) par exemple.