L’angoisse de la séparation

L’angoisse de la séparation

Entre 6 et 12 mois, les enfants traversent une phase parfois angoissante. Cette phase est bien connue et normale, il s’agit de l’angoisse de la séparation. L’anxiété générée vient bien souvent troubler le sommeil de votre bébé. La panique et les crises reviennent (alors que vous les croyiez derrière) et il vous semble que votre enfant dort moins bien qu’avant.

Certains parents ont parfois de la peine à gérer cette étape du développement. Ils lisent la détresse dans l’attitude de leur enfant et se sentent désemparés, ce qui ne fait qu’augmenter l’angoisse de leur bébé. Ne vous affolez pas ! Votre bébé n’est pas nécessairement déjà une personne anxieuse. Voici quelques conseils pour mieux comprendre et gérer cette angoisse.

Pourquoi un bébé vit-il l’angoisse de la séparation ?

Avant ses 6 mois, un bébé ne fait pas la différence entre lui-même et certains éléments de son entourage proche. Les parents (et la fratrie) font partie de cet entourage, ce qui signifie que le bébé ne différencie pas entre sa propre existence et celle de sa maman ou de son papa, par exemple.

Passé 6 à 8 mois, le bébé réalise que sa propre personne et son entourage sont 2 choses distinctes. C’est alors qu’il ressent un manque lorsque ses proches ne sont plus présents. Ce manque est habituellement d’autant plus fort qu’un parent a une proximité plus importante avec son enfant.

Une notion qui nous est peu familière vient renforcer ce sentiment. A l’âge de 6 à 8 mois l’univers du bébé se résume à ce qu’il voit. Par conséquent, si vous disparaissez de son champ de vision, votre enfant aura l’impression que vous êtes parti.

Le manque ressenti par l’enfant se traduit également par une peur de l’abandon, c’est ce que l’on appelle l’angoisse de la séparation. C’est également à cette période que certains enfants n’aiment plus certaines personnes aux visages moins familiers.

Comment aider votre enfant à dormir, en surmontant cette angoisse ?

L’objectif de votre démarche sera de renforcer la confiance en soi de votre enfant. A son âge, les enfants absorbent les émotions des adultes; cela signifie que si vous paraissez angoissée, votre enfant le ressentira et il y a de fortes chance qu’il le soit aussi. Voici quelques principes qui pourront vous aider :

  • Montrez à votre bébé qu’il peut compter sur vous et qu’il n’a pas à avoir peur. Vous devez être forts pour lui.
  • Ne partez pas lorsqu’il ne vous voit pas. Même si c’est parfois difficile, expliquez-lui que vous allez dormir et laissez-le s’endormir. Dans le cas contraire, le fait de ne plus vous trouver à son réveil renforcera sa peur de l’abandon.
  • Lorsque des tiers s’occupent de votre enfant, prenez le temps de rester un moment les 3. Cela permet de conférer la confiance que votre enfant a en vous au tiers en question.

Les questions que vous nous posez

Comment distinguer l’angoisse de la séparation et une douleur ?

L’angoisse de la séparation est calmée avec votre présence alors qu’une douleur restera douloureuse même si vous vous trouvez avec votre enfant.

Dernière mise à jour le