L’effet de la musique sur votre enfant

L’effet de la musique sur votre enfant

On parle beaucoup des bienfaits de la musique sur le développement des enfants. Chez les nouveaux-nés, la musique peut avoir un effet rassurant surtout s’il s’agit de chansons que vous écoutiez déjà durant la grossesse.

Dans une étude de l’Université de Montréal, des bébés demeuraient calmes deux fois plus longtemps lorsqu’ils entendaient des chansons (qu’ils ne connaissaient même pas) que lorsqu’ils entendaient quelqu’un leur parler.

[La musique] aiderait également les enfants à maîtriser leurs émotions, selon la professeure Isabelle Peretz, du Centre de recherche sur le cerveau, le langage et la musique, de l’Université de Montréal. La capacité de maîtriser ses émotions n’est bien sûr pas très développée chez les bébés, et nous croyons que le chant aide les enfants, y compris ceux en bas âge, à renforcer cette faculté“.

Plusieurs études se penchent actuellement sur l’effet de la musique sur le développement cérébral, notamment chez les prématurés, mais aussi chez les nouveaux-nés non prématurés. En effet elle permettrait par exemple de reconnaître un modèle rythmique dans la musique et d’améliorer ensuite la capacité de détecter les modèles rythmiques dans la parole ou dans tout autre domaine d’apprentissage. La pratique d’activité musicale (chanter, taper dans les mains, faire du tambour) stimule différentes zones du cerveau, favorisant l’apprentissage.

D’autre part la musique est un bon moyen de communiquer votre amour et de renforcer le lien avec votre enfant. La pratique de la danse lui permettra de découvrir les différentes parties de son corps et stimule son habilité motrice. Le chant permettrait d’augmenter la cohésion sociale. Chanter en chœur augmenterait, la confiance en l’autre et favoriserait la coopération plutôt que la compétition.

De façon générale, les enfants musiciens auraient, selon les études d’Isabelle Peretz (auteur du livre: Apprendre la musique. Nouvelles de neurosciences), à partir de 6 mois une communication parents-enfants renforcée et un développement socio-émotif (sourires, exploration) améliorés. A partir de 6 ans, les enfants qui reçoivent des cours de piano ou de chant pendant un an, prendraient quelques points de plus à l’échelle de mesure de l’intelligence.

Dernière mise à jour le