Le lien affectif avec votre nouveau-né

Le lien affectif avec votre nouveau-né

Votre bébé vient de naître et vous remarquerez rapidement l’attachement qui s’installe naturellement les premiers jours. C’est un lien de confiance que vous établissez en vous occupant de lui et en répondant à ses besoins.

Comment communiquer avec votre bébé

Vous remarquerez assez vite que vous allez développer une ouïe aiguisée aux pleurs de votre bébé. Vous reconnaîtrez la voix de votre bébé parmis les autres, ainsi que les différents tons de ses pleurs selon s’il a faim, s’il s’agit de pleurs de fatigue, de mécontentement ou des pleurs de douleurs. A cet âge, les pleurs sont le seul moyen de communication dont votre bébé dispose.

Vous noterez également que votre bébé reconnaîtra rapidement votre voix et votre odeur qu’il associera à de la chaleur humaine rassurante ou à la nourriture. Lorsque vous répondez rapidement et calmement à ses pleurs, votre bébé se sent aimé et en sécurité, ce qui permet au lien d’attachement de se développer. Même si votre bébé ne peux pas encore vous répondre, ni se diriger vers votre voix, il lui portera une attention particulière lorsque vous parlez.

Peu à peu, une réelle communication s’installe, au-delà des mots. Si vous y êtes attentive, vous pourrez développer cette communication.

Comment renforcer le lien affectif entre vous et votre bébé

Dès la naissance, vous aurez votre bébé dans les bras et échangerez avec lui des regards, vous le toucherez et vous commencerez à lui parler. Les bébés découvrent le monde à travers tous leurs sens. Ainsi le toucher et l’odeur sont également très contributifs à la création du lien avec votre bébé.

Votre bébé sera curieux des sons, mais il sera spécialement attentif à la voix humaine. Parlez-lui, chantez-lui des berceuses, faites-le à la manière qui vous correspond le mieux, mais votre bébé apprendra à reconnaître votre voix et c’est celle-ci qui aura le pouvoir de l’apaiser, de le soutenir et de l’accompagner durant le reste de sa vie.

Dans la période néonatale l’olfaction est un sens particulièrement développé par rapport aux autres sens. Votre bébé est capable de reconnaître votre odeur lorsque vous êtes dans la même pièce que lui. Ceci est surtout renforcé par l’allaitement. Les moments du repas (allaitement ou biberon) sont des moments privilégiés avec votre bébé qui méritent votre pleine attention dans un espace privilégié.

Le toucher est également une forme de communication importante avec votre enfant. Le fait de caresser la tête de votre enfant, de frotter son dos quand il pleure, permet de transmettre l’amour que vous lui portez. Soyez attentifs aux signaux que vous envoie votre enfant. Parfois le toucher peut être trop stimulant pour lui et l’irriter. En étant attentif (-ve), vous apprendrez à décoder le langage de votre bébé afin de lui répondre au mieux.

La vision de votre nouveau-né est peu développée au départ, mais on a remarqué qu’il développe rapidement une nette préférence pour les visages humains

Sachez que les bébés ne pleurent jamais par manipulation et qu’il est important de répondre aux pleurs pour les rassurer. Le fait de les consoler à chaque fois qu’ils pleurent, ne risque pas de les gâter. Parfois vous aurez l’impression d’avoir répondu à tous ses besoins, mais que votre bébé continue à pleurer. Ceci est courant et ne dépend pas de vous. Les bébés peuvent pleurer pour évacuer une sur-stimulation (lumière, sons…) ou simplement parce qu’ils ont trop d’énergie. Il peut aussi s’agir de coliques si ces pleurs sont récurrents.

Le saviez-vous ? Votre bébé est une vraie éponge. Plus vous serez stressé, qu’il y aura des tensions ou des disputes en sa présence, plus il y a de risque d’avoir un bébé agité ou qui pleure beaucoup.

Attention à ne jamais secouer votre bébé au risque d’engendrer des conséquences dramatiques sur son cerveau qui peuvent être fatales. Ceci arrive dans la plupart des cas lorsque les personnes en charge de l’enfant sont à bout de nerfs. Il est préférable de poser votre bébé en sécurité dans son berceau (ou de le confier à quelqu’un pour prendre le relais), puis de sortir un moment prendre l’air. Vous reviendrez plus sereine et plus apte à répondre à la situation.

Dernière mise à jour le