L’apprentissage de la propreté

L’apprentissage de la propreté

Il s’agit d’un grand pas dans le développement de votre enfant qui nécessite souvent beaucoup de patience et de bienveillance. L’apprentissage se fait en général entre 2 et 5 ans. A l’âge de 2 ans les enfants sont capables de contrôler leurs sphincters, ce qui leur permet de se retenir. La sensation de “vessie pleine” est acquise déjà un peu plus tôt, mais souvent les enfants ne sont pas encore capables de se retenir.

Voici quelques astuces pour un apprentissage réussi :

  1. La patience: C’est le mot d’ordre. Souvent, l’apprentissage ne se fait pas en quelques jours, surtout lorsqu’il s’agit de la propreté nocturne. Il arrive aussi qu’une fois l’apprentissage acquis, il y ait un retour en arrière. Armez-vous de patience !
  2. Choisir le bon moment: Il est important que votre enfant soit prêt à apprendre la propreté. Il arrive qu’il s’y oppose fermement et dans ce cas là il ne faut pas le forcer au risque de créer un blocage. L’été est par exemple un bon moment pour tenter d’enlever les couches et de le faire vivre en maillot de bain. Il ne faudrait pas non plus débuter l’apprentissage en même temps qu’une période stressante (déménagement, séparation parentale, changement de crèche / école…).
  3. Soyez positif: Il a été démontré que punir son enfant après un accident est contre-productif et risque de le bloquer. Restez positif, félicitez-le le plus souvent possible et encouragez-le à continuer. S’il a eu un accident mais qu’il vous prévient juste après, félicitez-le de vous avoir prévenu.
  4. Familiarisez-le avec le pot: Beaucoup d’enfants ont une crainte du pot et refusent carrément de s’y rendre. Expliquez-lui à quoi sert le pot, installez-le à côté de vos toilettes et proposez-lui de s’y asseoir habillé au début ou même d’y asseoir son doudou.
  5. Proposez-lui régulièrement de se rendre aux toilettes/pot: Votre enfant n’aura pas le réflexe de vous faire savoir que sa vessie est pleine (surtout s’il est en plein jeu!). A vous de lui proposer régulièrement (toutes les 2 ou 3 heures) d’y aller et de l’accompagner ou de détecter les signes trahissant un besoin. Le soir, établissez un rituel qui se termine par un passage au pot/toilettes avant d’aller au lit. Expliquez-lui tous les jours/soirs l’objectif de propreté et encouragez-le à vous appeler la nuit en cas de besoin, ça le rassurera.
  6. Apprentissage par imitation: Si votre enfant a des grands frères/soeurs ou cousins, l’imitation peut faire avancer les choses à condition qu’il soit prêt bien entendu.
  7. Temps sur le pot: Parfois votre enfant aura tendance à s’asseoir et à se lever directement si rien ne vient. Encouragez-le à rester au moins environ 5 min, mais jamais plus de 10 minutes. S’il n’a rien fait au bout de 10 minutes, il n’a soit pas envie et il est inutile de le garder assis, soit il cherche à s’opposer en s’éternisant sans rien faire. Dans ce cas, ne rentrez pas dans son jeu : rangez le pot, puis reproposez-lui.

Dernière mise à jour le