7 astuces pour aider votre enfant à dormir

7 astuces pour aider votre enfant à dormir

Tous les parents connaissent le problème : un bébé ou un enfant qui ne dort pas, c’est de l’inquiétude, de la fatigue et parfois une sensation de ne plus savoir quoi faire. Voici 10 astuces qui peuvent vous aider à calmer votre petit chéri et à l’aider à s’endormir.

#1 le rituel du coucher

Les enfants (de tous âges d’ailleurs) sont très sensibles aux routines. Répéter les mêmes étapes les rassure. C’est pour cette raison que le rituel du coucher est si important pour nos enfants.

rituel

Votre rituel peut inclure beaucoup de choses : un bain, le fait de se brosser les dents, une histoire, … Laissez libre court à vote imagination. Le point important est de répéter la même routine chaque soir.

#2 instaurez le moment de calme

Après une journée bien agitée, votre enfant se trouve souvent dans un état d’excitation important. Avez-vous déjà remarqué que votre bébé semble très fatigué mais qu’il est impossible pour lui de dormir ? C’est parce qu’il est impossible pour lui de passer directement d’une journée excitante au sommeil.

Enfant excité

Pour l’aider à faire cette transition, instaurez un moment de calme. Pour les petits, passez un moment au calme avec votre bébé. Pour les enfants plus grands, vous pouvez aussi lui apprendre à rester tranquillement dans sa chambre pendant un moment.

On a souvent la fausse impression que si un enfant ne fait pas de sieste, il dormira plus facilement la nuit. C’est faux. L’excitation de la journée sera plus difficile à évacuer sans une sieste réparatrice en milieu de journée.

#3 assurez-vous qu’il n’a besoin de rien

Lorsqu’ils sont petits, les enfants se réveillent (ou n’arrivent pas à dormir) parce qu’ils ont besoin de quelque chose. Avant d’aller le coucher, assurez-vous donc que votre enfant n’a pas soif, faim, besoin de faire pipi ou quoi que ce soit d’autre.

#4 la température de sa chambre

Les chambres surchauffées sont à éviter à tout prix. Il s’agit d’ailleurs d’un facteur potentiellement associé à la mort subite du nourrisson. Pour favoriser l’endormissement de votre bébé, choisissez donc plutôt d’aérer sa chambre et de ne pas lui imposer une température trop élevée.

Fenêtre ouverte dans une chambre de bébé

On dit habituellement qu’une chambre de bébé devrait être d’une température comprise entre 16 et 20 degrés. Il est important également de contrôler l’humidité. Une chambre ne doit être ni trop humide, ni trop sèche.

#5 la confiance en soi

Il n’y a pas besoin d’attendre la période des monstres pour aider votre enfant à avoir confiance en lui. La confiance en soi est un facteur primordial du développement. La période de l’angoisse de la séparation est un excellent exemple. Entre 6 mois et 1 an, votre enfant réalise qu’il ne fait plus un avec ses parents. C’est une période angoissante qui sera surmontée grâce à la confiance en soi.

Garçon qui a confiance en lui

Pour aider votre enfant à gagner cette confiance et l’aider à s’endormir, faites lui confiance justement… Dit lui que vous savez qu’il est capable de s’endormir. Rassurez le. Evitez de vous fâcher ou de gronder votre enfant dans ces cas. Cela ne ferait que renforcer la situation.

#6 prendre son temps

Il n’y a rien de pire que de montrer à votre enfant qu’il faut se dépêcher. D’ailleurs, est-ce qu’il faut vraiment se dépêcher ? Je vous suggère de réfléchir à la question 😉

Lorsqu’il s’agit de coucher votre enfant, presser les choses ne sera pas un bon investissement en temps. Préférez passer un peu plus de temps à le coucher, vous aurez plus de chances de l’endormir.

Papa qui lit une histoire à son enfant.

Lorsque votre enfant est en âge d’écouter des histoires, profitez-en pour lui lire une histoire chaque soir. Ce sont des moments privilégies, cela pourra participer à votre rituel du coucher et ça permettra à votre enfant de prendre le temps nécessaire pour se mettre en mode “dodo“.

#7 fixez des repaires temporels

Lorsqu’ils sont petits, les bébés ne reconnaissent pas le jour et la nuit. Leur rythme circadien ne s’installera que plus tard. Pour les aider à comprendre cette alternance (et donc accepter de dormir à certaines heures), vous pouvez lui donner quelques indices.

Rythme entre le jour et la nuit

Vous pouvez par exemple favoriser les activités dynamiques durant la journée et instaurer le calme durant la nuit. Si vous devez vous levez pour le nourrir, gardez par exemple la lumière éteinte et restez le plus silencieuse possible.

Il en va de même pour l’heure du coucher. Votre enfant ne demande qu’à s’habituer à une heure constante pour ses siestes et ses nuits. Si vous suivez un planning régulier, vous améliorerez vos chance de coucher vos enfants sans soucis.

Pour aller plus loin, rendez-vous sur notre section dédiée au sommeil de nos enfants.

Dernière mise à jour le