Mon enfant saigne du nez

Mon enfant saigne du nez

Les saignements du nez sont appelés “épistaxis” dans le monde médical. Chez l’enfant ils peuvent être fréquents, mais ils sont souvent sans gravité.

Pourquoi mon enfant saigne-t-il du nez?

L’épistaxis est causé par une rupture des petits vaisseaux qui se situent dans la muqueuse qui recouvre les parois internes du nez. Cette muqueuse est très fragile et peut provoquer un saignement par un simple mouchage un peu fort par exemple. Un traumatisme, comme une chute sur le nez ou un grattage peuvent aussi en être une cause. Une autre cause assez fréquente, est l’air chaud et sec dans les pièces qui sèche la muqueuse nasale, la rendant encore plus fragile aux saignements. On observe ce phénomène surtout en hiver lorsque les pièces sont chauffées. Les rhumes ou les allergies provoquant des éternuements peuvent aussi être des causes de saignement du nez.

Vérifiez bien que le saignement se tarit en moins de 20 minutes et que votre enfant n’a pas de saignements ailleurs (aux gencives lors du brossage de dents par exemple). Si c’est le cas, il faudra consulter pour un avis médical, car ceci pourrait indiquer un problème de coagulation.

Que faire en cas de saignement du nez?

Lorsque votre enfant saigne du nez, mettez-le en position assise avec la tête légèrement en avant (idéalement au-dessus d’un lavabo) et pincez-lui le nez durant environ 10 minutes. La pression permettra en principe d’arrêter l’hémorragie (saignement), mais elle pourrait reprendre si vous lâchez trop tôt.

Il faut éviter de mettre la tête en arrière, car le sang coule alors dans l’arrière gorge pour arriver dans l’estomac où il sera très irritant et risque de provoquer des vomissements.

Si le saignement ne se tarit pas après 20 minutes, il faudra consulter rapidement pour un avis médical car il nécessitera peut être l’application locale d’une mèche hémostatique (coton imbibé d’un produit qui permet d’arrêter le saignement).

Si votre enfant a des saignements répétitifs et toujours dans la même narine, il pourrait s’agir d’un corps étranger (une perle coincée par exemple) ou d’un polype nasal qui saigne. Il faudra alors généralement demander un avis médical.

En cas de perte de sang importante, il faut être attentifs aux signes de choc hémorragique (secondaire à une perte importante de sang) qui se traduit par une accélération du pouls ou de la fréquence cardiaque, accélération de la respiration, perte de connaissance, pâleur extrême et des mains moites. Il faudra appeler immédiatement les secours médicaux.

Ne mettez pas vous même des mouchoirs ou de la ouate dans le nez de votre enfant, car le risque est que le saignement recommence dès le moment où vous l’enlevez.

Les gestes à adopter en cas de saignement nasal

Comment prévenir de nouveaux saignements du nez?

  • Si l’air est sec, appliquez une pommade nasale hydratante, comme le Bepanthen® intranasal
  • Humidification de l’air: Les avis divergent sur l’acquisition d’un humidifcateur qui peut être une solution contre la sécheresse de l’air, mais qui serait également un nid à microbes s’il n’est pas bien nettoyés
  • Si votre enfant se gratte le nez (et vous ne le voyez pas forcément toujours): Veillez à couper les ongles assez courts pour éviter les lésions de grattage
  • Certains sprays nasaux peuvent être utiles dans les allergies. Attention cependant car d’autres sprays nasaux comme la Nasivine®, peuvent causer un assèchement de la muqueuse à long terme
  • Si votre pédiatre ou ORL a retrouvé une source fragilisée qui est la source de saignements à répétition, il y a la possibilité de la cautériser (technique médicale qui utilise de la chaleur ou un produit chimique comme le nitrate d’argent, pour obturer des vaisseaux sanguins)

Dernière mise à jour le