Le muguet

Le muguet

Cela fait plusieurs jours que vous avez remarqué des dépôts blanchâtres ressemblant à du lait caillé sur la langue de votre bébé qui ne semblent pas partir avec le frottement et qui ne semblent pas douloureux. Il s’agit probablement d’un muguet.

Qu’est-ce que c’est?

Le muguet est dû à un champignon microscopique (Candida Albicans) qui est très répandu chez les bébés, mais qui peut aussi apparaître chez les enfants plus agés après un traitement antibiotique, une chimiothérapie des corticoïdes inhalés (par exemple dans le traitement de l’asthme) ou chez les enfants ayant un déficit immunitaire. En effet, ce champignon profite du système immunitaire encore immature de votre bébé pour se répandre. C’est une maladie bénigne qui peut passer inaperçue ou se manifester par une difficulté à s’alimenter. Les enfants plus âgés décrivent parfois une sensation « cottoneuse » dans la bouche, une perte de goût et parfois une douleur à la déglutition.

Il arrive que le muguet s’accompagne d’une rougeur au niveau des fesses (érythème fessier) chez les enfants portant des couches, car ce champignon aime se multiplier en milieu humide. Généralement le muguet se manifeste dans les 6 premiers mois de vie et ne devrait plus poser de problème par la suite.

Les symptômes du muguet:

  • Tâches blanchâtres qui ne partent pas au frottement avec un coton tige
  • Difficultés alimentaires
  • Inflammation des muqueuses qui sont rouges et sèches
  • Un bébé qui bave beaucoup
  • Humeur maussade
  • Érythème fessier associé

Comment le muguet s’attrape-t-il?

Comme décrit plus haut, le champignon du Candida profite d’un système immunitaire affaibli ou immature pour se répandre. Il n’est pas rare que l’infection se transmette aux mamelons lors de l’allaitement et que ce processus entraîne la réinfection. Les mamelons sont alors habituellement rouges et douloureux et nécessitent également un traitement.

Les autres voies d’infection sont toutes les situations provoquant une déstabilisation de la flore digestive comme un traitement antibiotique prolongé.

Il faudra aussi veiller à laver les jouets, surtout s’ils ont été mis à la bouche, afin d’éviter une contamination. Les enfants peuvent se contaminer entre eux par la transmission des jouets ou des tétines.

Durée et traitement de la maladie

Le muguet dure en général entre 7 et 15 jours.

Le traitement du muguet repose sur un antifongique local (par exemple la nystatine ou le daktarin gel oral) qui sera prescrit par votre pédiatre. Lorsque l’on suspecte une infection plus généralisée avec plusieurs sites touchés (oesophage, fesses…), il est possible de donner un traitement par voies générale (sous forme de sirop ou de comprimés).

Si vous allaitez il est recommandé de traiter également vos mamelons par une pommade antifongique qui sera également prescrite par votre pédiatre ou votre gynécologue.

Le saviez-vous ? Jusqu’en 2019, un remède de grand-mère consistait en l’application de produits à base de violet de gentiane qui est aujourd’hui à proscrire en raison de son efficacité modérée et de son potentiel cancérigène.

Conseils de soins et de prévention

Certains médecins vous conseillerons des probiotiques qui permettent d’enrichir la flore digestive (privilégier les souches de lactobacillus rhamnosius et de saccharomyces boulardii) à prendre durant ou après un traitement antibiotique.

Afin d’éviter une ré-infection, il s’agira surtout de faire attention à votre hygiène et à celle de votre bébé. Nous préconisons de laver et désinfecter les jouets, tétines, lolettes de votre bébé dans de l’eau bouillante. Certaines références conseillent aussi de les rincer avec de l’eau (50%) et du vinaigre blanc (50%).

Si vous allaitez, il est important de vous laver les mamelons, puis de les recouvrir de compresses stériles qu’il faudra changer à la prochaine tétée. Il convient bien évidemment de se laver les mains régulièrement.

Les questions que vous nous posez

Faut-il consulter un médecin ?

Il est conseillé de consulter lors de l’apparition du muguet, puis s’il dure plus de 15 jours, lorsqu’il est récurrent, lorsqu’il apparaît à plus de 9 mois de vie ou lorsque votre enfant n’arrive plus à s’alimenter depuis 24 heures.

Dernière mise à jour le