Le molluscum contagiosum

Le molluscum contagiosum

Votre enfant présente de petites boules millimétriques en groupe et diffuses, indolores et de couleur translucide à rosée. Il s’agit probablement de molluscums contagiosum.

Ces petites « bosses » sont dues à une infection virale (virus Molluscipox, de la famille des virus de la variole) et touchent généralement les enfants de 2 à 5 ans car leur système immunitaire n’est pas encore complètement développé. Ce virus est hautement contagieux par contact direct ou indirect, mais ne s’exprimera pas chez les adultes qui ont un système immunitaire compétent.

Il s’agit de petites surélévations rondes, mesurant de 1-10 mm, à contenu liquidien laiteux avec un creux au centre leu donnant un aspect ombiliqué. Elles apparaissent souvent par groupes de 5-20 lésions et parfois même d’avantage si le systèmes immunitaire est affaibli.

L’infection est complètement bénigne et disparaît spontanément avec le temps. Il n’y a aucune douleur, mais il arrive que l’enfant présente de légères démangeaisons. Souvent la plainte est plutôt esthétique.

Comment traiter le molluscum contagiosum ?

En général, aucun traitement n’est nécessaire car les lésions disparaissent toutes seules et ne causent pas de douleurs. De plus elles sont à risque de revenir après le traitement qui est souvent douloureux.

Toutefois il peut arriver qu’elles se situent dans un lieu de frottement (creux des aisselles, plis de l’aine) et peuvent donc gêner certaines activités, s’infecter ou être esthétiquement très gênantes. Les traitements se feront chez votre médecin ou dermatologue.

  • La cryothéarpie: Application d’azote liquide sur les lésions ce qui provoque la destruction des tissus cutanés par formation de cristaux de glace à l’intérieur et à l’extérieur des cellules.
  • Le curetage: Ablation des lésions par une curette après une anesthésie locale par une crème.
  • Le laser: Le laser CO2 et surtout le laser à colorant pulsé peuvent être utilisés chez des adultes et des enfants : le premier détruit, ce qui provoque plus de risque de cicatrices, tandis que le second coagule les vaisseaux du molluscum contagiosum, engendrant un hématome des croûtes.
  • Il existe également des traitements médicamenteux avec des substances légèrement caustiques, irritantes ou des virostatiques.

Attention: N’essayez pas de percer vous-même les lésions de molluscum. Il y a un risque d’extension des lésions, de saignement ou de laisser des cicatrices.

Mesures préventives

Il n’y a pas de vaccin contre ce virus, ni vraiment de mesures efficaces pour prévenir la formation des lésions. La contagiosité dans les piscines publiques est controversée et il n’est pas nécessaire d’empêcher le contact avec un autre enfant infecté.

Il faut éviter de gratter les lésions afin d’empêcher leur dissémination vers d’autres endroits et ne pas partager les serviettes de bains d’autres enfants infectés.

Source: Image provenant du site wikiwand

Dernière mise à jour le