L’eczéma

L’eczéma

Il s’agit d’une inflammation de la peau, non contagieuse, qui s’accompagne de rougeurs, de fines vésicules, de squames et de démangeaisons sur un fond de peau très sèche. Il peut débuter très tôt dans la vie (nourrissons) ou apparaître plus tard.

L’eczéma atopique

Il s’agit d’une forme allergique, qui est souvent accompagnée d’un asthme ou d’un rhume des foins. L’atopie est une prédisposition génétique à toutes formes d’allergies avec une tendance à réagir de manière exagérée au contact d’irritants normalement inoffensifs, tels que le froid, l’air sec, le chauffage, les fragrances présentes dans les crèmes et les savons, certains tissus (ex. : laine), etc.

L’eczéma se manifeste en général la première année de vie, mais peut apparaître à tout âge. Lorsqu’il touche le nourrisson, on parle en général de dermatite atopique. Parfois l’eczéma disparaît vers 5-6 ans pour revenir lors de l’adolescence. Typiquement l’eczéma atopique évolue en poussées et il y a probablement une implication hormonale ainsi qu’une composante de stress dans le déclenchement des crises d’eczéma.

L’eczéma de contact

Cette forme d’eczéma se déclenche suite au contact de certaines substances allergènes ou irritatives chez les personnes ayant une certaine susceptibilité. Les substances comme le nickel dans les bijoux et les boutons de jeans, le henné ou les produits chimiques sont souvent incriminées.

Comment traiter l’eczéma?

Il est important de garder la peau hydratée avec des crèmes non parfumées, hypoallergiques (préférez les crèmes ou pommades aux lotions qui sont moins grasses).

Vous pouvez donner un bain tiède quotidien de courte durée en utilisant des savons doux, non parfumés. Évitez de frotter la peau avec la serviette de bain en sortant, mais tapotez doucement pour le sécher. S’il présente d’importantes démangeaisons, appliquez des compresses froides et coupez les ongles courts afin d’éviter les lésions de grattage. Si les démangeaisons sont importantes ou empêchent le sommeil, vous pouvez envisager avec votre pédiatre d’administrer un traitement anti-histaminique.

En hiver, hydratez encore plus la peau et utilisez des pommades comme la vaseline qui permettront une barrière au froid avant de sortir. Utilisez des nettoyants doux et non parfumé pour laver les vêtements. Favorisez les vêtements en coton et évitez ceux en laine ou en synthétique.

  • Crème aux corticoïdes: Elle doit être prescrite sur avis médical avec des instructions précises sur son utilisation. Elle permet de réduire de façon efficace l’inflammation au niveau de la peau, mais doit s’appliquer uniquement sur les endroits touchés. Elle peut en effet produire une atrophie cutanée (un amincissement de la peau) et doit de ce fait être utilisée avec une grande prudence.
  • Crème aux immunomudulateurs: Prescrite sur avis médical uniquement. Elle a un effet similaire aux corticoïdes avec l’avantage de ne pas engendrer d’atrophie cutanée. Elle sera donc souvent conseillées pour les atteintes des zones sensibles (visage…)

Risques de complications?

L’eczéma fragilise la peau et la met à risque de surinfection bactérienne ou virale.

L’impétigo ou l’impétiginisation de l’eczéma est causée par un germe appelé le staphylocoque doré (S. Aureus), qui produira un écoulement purulent avec parfois des bulles et de croûtes jaunes comme du miel. Il se traite par une crème antibiotique locale et parfois par voie générale, prescrit par votre pédiatre.

La cellulite est aussi une infection bactérienne, plus sévère car souvent plus profonde, qui se caractérise par un gonflement, une douleur, une rougeur et une chaleur localisés. Il peut également y avoir de la fièvre. En cas de suspicion de cellulite, il est recommandé de consulter un médecin rapidement.

La surinfection par le virus de l’herpès (HSV-1 surtout). Elle est rare mais redoutable et se traduit en effet par une aggravation brutale de la maladie et par l’apparition de petites pustules souvent hémorragiques évoquant celles de la varicelle. On parle du syndrome de Kaposi-Juliusberg. Les lésions peuvent être impressionnantes et laisser des cicatrices.

Afin de prévenir les surfinections, il est conseillé de nettoyer régulièrement la peau par des bains quotidiens et courts, mais d’éviter les bains trop chauds et trop prolongés. Il faut également éviter les bains publiques et thermaux.

Dernière mise à jour le