Les croûtes de lait ou dermite séborrhéique

Les croûtes de lait ou dermite séborrhéique

Elles touchent surtout les nourrissons et provoquent des croûtes jaunâtres inesthétiques au niveau du cuir chevelu, les croûtes de lait également appelées séborrhée du nouveau-né ou encore la dermite séborrhéique du nourrisson.

Qu’est-ce la croûte de lait?

Malgré leur nom, les croûtes de lait n’ont aucun rapport avec le lait. Elles ont été appelées ainsi en raison de leur aspect de « lait oublié sur le feu ». Il s’agit en réalité de squames (fines couches de peau morte superficielle qui se détachent). Elles sont absolument bénignes, non contagieuses et ne gênent généralement pas l’enfant, hormis peut être une légère démangeaison. En revanche elles sont inesthétiques et dérangent souvent par leur aspect.

Elles sont surtout localisées au niveau du scalp, mais peuvent aussi se situer sur le front, les zones rétro-auriculaires (derrière les oreilles), les sourcils, les paupières, les plis nasolabiaux et les joues. Parfois elle peut s’étendre à d’autres zones du corps, comme les plis, le siège ou la zone ombilicale. Dans ces cas là, une consultation médicale est indiquée.

Les croûtes de lait sèches apparaissent après la naissance du bébé, sèchent et disparaissent par la suite.

Les croûtes de lait humides, comprennent des croûtes suintantes (humides) et qui sont dues à une hyperséborrhée: production trop importante de sébum (sécrétion grasse produite par les glandes sébacées qui sont situées à la racine des cheveux).

La cause n’est pas connue, mais on imagine une implication des hormones maternelles (les androgènes) qui traversent le placenta durant la grossesse et stimulent la production des glandes sébacées. Une autre hypothèse est l’implication d’une levure qui se nourrit de gras, la Malassezia. On imagine une colonisation du scalp par cette levure qui est toutefois aussi retrouvée chez les personnes saines n’ayant pas de pathologie particulière.

Qui est touché par la dermite séborrhéique?

Ce sont les nourrissons de moins d’une année qui sont touchés. Ils développent les croûtes dans les premières semaines de vie avec une disparition vers 10 à 12 mois.

Que faire en cas de présence de croûtes de lait?

Il n’y a pas vraiment de traitement pour les croûtes de lait et elles disparaissent par elles mêmes avec le temps.

Toutefois il y a quelques astuces pour essayer de les faire partir plus rapidement.

Vous pouvez appliquer de l’huile d’amande, de l’huile d’olive ou une pommade hydratante comme la Vaseline® plusieurs heures avant de donner un bain (par exemple le soir avant le coucher). Cela permettra de ramollir les croûtes. Ensuite vous pouvez utiliser des shampooings doux pour nourrissons que vous laisserez agir 10 à 15 minutes. Vous pouvez ensuite rincer abondamment avec de l’eau tiède et propre, puis tenter d’enlever les croûtes doucement avec une petite brosse ou un peigne fin pour nourrisson. Il est possible qu’il y ait une perte de cheveux avec les croûtes, ne paniquez pas, ils repousseront. Vous pouvez répéter ce soin aussi souvent que nécessaire, mais pas de façon quotidienne car cela risquerait d’assécher la peau.

Il existe des shampooings spécialisés pour les dermites séborrhéiques (selenium sulfide 2.5%, zinc pyrithione, acide salicylique). Ceux-ci ne se sont globalement pas démontrés plus efficaces que les shampooings ordinaires dans le traitement des croûtes de lait.

Pour les cas plus étendus, il sera nécessaire d’obtenir une consultation médicale. Il y a en effet la possibilité de recourir à des crèmes ou des shampooings antifongiques (contre les champignons), comme le kétoconazole (Nizoral®). Vous les obtiendrez sur ordonnance médicale.

Dernière mise à jour le