Le développement du langage de 2 à 3 ans

Le développement du langage de 2 à 3 ans

Entre 2 et 3 ans, l’apprentissage du langage explose littéralement. Votre enfant qui s’exprimait peu jusque là, peut d’un coup parler sans arrêt. Il y a un enrichissement considérable du vocabulaire avec l’acquisition d’un lexique d’environ 300 mots à 3 ans.

Votre enfant est en plein développement de sa curiosité et les questions “quoi ?” et “pourquoi ?” sont récurrentes, parfois presque agaçantes. Il fait des phrases courtes d’environ 3 à 4 mots avec un langage qui est compréhensible aux tiers.

Il raconte les éveènements vécus durant la journée. Il commence à utiliser le “je“, ainsi que les pronoms “moi” et “toi“. Il sait utiliser les prépositions, différencier le présent du passé et le singulier du pluriel.

Il peut nommer plusieurs couleurs et assembler les objets appartenant à une couleur. Il nomme les animaux, les objets, les différentes catégories. Il sait dire son nom complet et connaît son sexe.

Au niveau de la compréhension, il comprend maintenant les ordres complexes et absurdes. Alors qu’il a un vocabulaire de 300 mots, il en comprend maintenant environ 3000. Il est capable de rester attentif sur une même actività durant environ 8 à 9 minutes.

Comment stimuler le langage à cet âge?

  • Comme pour tous les âges, il est primordial de parler le plus possible avec votre enfant: Lancez une conversation sur un sujet qu’il adore
  • Donnez-lui des réponses à ses questions, mais stimulez aussi sa réflexion
  • Vous pouvez commencer à jouer certains jeux de société comme des jeux de mémoire (memory), les jeux de loto, de bingo, de cherche et trouve
  • Trouvez des exemples de similitudes (par exemple: trouvez des objets de même couleur et insistez sur le pareil et le pas pareil)
  • Lisez des histoires de plus en plus longues ce qui stimulera son temps d’attention
  • Incitez-le à vous raconter des histoires vécues ou de livres lus ensemble

Quand faut-il s’inquiéter ?

Il y a certains signes qui devraient vous alerter et incitent à une consultation chez votre médecin dans un premier temps. Par la suite ce sont en général les logopédistes qui prennent en charge les enfants en difficulité.

  • Si votre enfant répète vos questions sans y répondre
  • S’il parle encore dans un langage qui n’est compris que par vous
  • Si votre enfant ne sait pas assimiler les similitudes (par exemple: classements selon couleurs)
  • Si votre enfant ne cherche pas l’interaction et reste plutôt replié sur lui-même
  • Si vous avez l’impression de devoir vous faire comprendre par des signes plutôt que par la parole
  • S’il ne peut nommer les objets de vie courante que vous lui montrez
  • Si votre enfant bégaie
  • Si votre enfant n’arrive pas à faire des phrases: IL ne s’agit pas forcément de phrases à rallonge, ni de conjuguer le verbe, mais surtout s’il n’arrive pas à exprimer une idée construite avec des mots

Le bégaiement

Les prémices du bégaiement peuvent arriver vers 3 ans et doivent être rapidement pris en charge par un orthophoniste pour être corrigé.

Le bégaiement n’est pas un trouble du langage comme le serait la dyslexie par exemple, car l’enfant apprend à parler, à lire et écrire comme un autre.

Il ne s’agit pas non plus d’un retard du développement, ni d’une simple répétition de mots ou de sons qui sont normales chez l’enfant qui apprend à parler.

Il s’agit d’un trouble de la communication. Le bégaiement s’instaure chez l’enfant pour lequel la parole n’est plus un automatisme, mais qu’il est “sur-réflechi“. Parfois le bégaiement peut être fluctuant, il s’instaure dans des périodes d’insécurité (rentrée scolaire) et disparaît par la suite.

L’exposition aux écrans

L’exposition aux écrans, que ce soit un smartphone, une tablette, un ordinateur ou une télévision, n’est absolument pas conseillée pour le développement du langage.

Il s’agit d’informations servies passivement qui ne stimulent pas l’enfant à entrer en communication. Les enfants exposés à 2h d’écrans ou plus par jour, sont à risque de développer un retard du développement du langage. Le pire moment pour mettre votre enfant devant un écran est le matin, car par la suite il sera beaucoup moins attentif à son entourage et donc à l’apprentissage.

Dernière mise à jour le