L’imitation comme moyen d’apprentissage

L’imitation comme moyen d’apprentissage

L’imitation est un moyen d’apprentissage fabuleux. A tel point qu’il est souvent plus intéressant d’exposer nos enfants à divers situations plutôt qu’à leur enseigne des concepts de manière scolaire. Plus qu’un apprentissage, l’imitation marque également les prémices des interactions sociales et du dialogue.

Il existe 3 stades lors desquels nos enfants nous imitent:

  1. Juste après la naissance, un nouveau né est capable de nous imiter grâce à ses neurones miroirs. Il va par exemple parfois tirer la langue en réponse à un adult qui ferait la même chose (historique on pensait que ça n’était pas possible, mais certaines études ont montré le contraire). A cet âge, un nouveau né imite les sons et les gestes principalement.
  2. Dès l’âge de 8-9 mois, un enfant utilise l’imitation comme moyen d’apprentissage. Que ce soit des langues ou des gestes du quotidien.
  3. Après 3 ans, les enfants sont totalement conscients du mécanisme d’imitation. Ils l’utilisent toujours pour apprendre, mais jouent (parfois de manière moqueuse) également avec le concept.

Comment un enfant apprend-il en imitant ?

Aux alentours de 8 à 9 mois, un enfant passe par deux types d’imitation.

  • D’abord, il ne comprend pas vraiment ce qu’il imite. Il s’imprègne du comportement des adultes et les imite sans pour autant relier ces imitations à un contexte (dire bravo, au revoir, tirer la langue, …).
  • Puis, l’enfant apprend à comprendre le sens de ses imitations et à les utiliser pour s’exprimer. Il n’est pas rare d’avoir des enfants qui disent « bravo » tout seul quand ils ont fait quelque chose de bien. Ou de dire « au revoir » quand ils veulent partir.

Dans les deux cas, les enfants sont de fabuleuses machines à apprendre. L’imitation aide au développement de la motricité fine, du vocabulaire, des émotions et de tout un tas d’autres aspects.

Le saviez-vous ? Certaines études ont montré que les enfants n’imitent les autres (enfants et adultes) que lorsque l’action imitée montre une certaine efficience.

L’imitation et le dialogue social

En plus d’être un moyen d’apprentissage, l’imitation permet aussi aux enfants de dialoguer. Je mentionnais plus haut l’exemple du « bravo ». Depuis tout petit, les enfants nous imitent au lieu de nous parler.

Plus tard, cette imitation continue sous la forme de jeux. Observez les enfants entre eux : lorsque l’un d’eux fait quelque chose, les autres le font aussi, sans pour autant qu’il se donnent le mot.

Lors de leur développement, les enfants s’imprègnent également de nos réponses émotionnelles pour former les leurs. Cette étape marque une finesse supplémentaire dans la capacité à s’exprimer de nos enfants.

Dernière mise à jour le